Archive | Coups de Coeur RSS feed for this section

Comment publier dans un groupe LinkedIn en utilisant HootSuite ?

26 Sep

Pour notre activité de consultant en CRM et sa gestion de présence sur les réseaux sociaux, nous utilisons HootSuite. On est heureux. Le service fait bien le travail, très bien même. Sauf que publier dans un groupe LinkedIn depuis HootSuite est un problème.

Publier dans un groupe LinkedIn est différent publier sur « votre mur » LinkedIn

Publier dans un groupe LinkedIn, c’est renseigner 3 natures de contenu :

  1. Un titre pour la publication,
  2. Un corps de texte,
  3. Une prévisualisation de la page cible. Elle est mise en avant grâce à un lien qui déclenche l’affichage de la synthèse de l’article promu (Balise title, Meta description, Image sociale).

Problème, publier dans LinkedIn via votre profil, utilise uniquement 2 natures de contenu :

  1. Une zone de texte (pas de distinction titre / corps de texte),
  2. Une prévisualisation de la page cible.

Hootlet, l’utilitaire de publication de contenus sociaux de Hootsuite, ne propose que ces 2 natures de contenu standard sur LinkedIn. Donc, lorsqu’on veut publier dans un groupe LinkedIn depuis Hootsuite, on fait face à un problème, le contenu s’il est déclenché depuis Hootsuite apparaîtra dans une seule zone de publication : le titre de la publication. La zone corps de texte ne sera pas utilisée.

Solution utiliser || pour publier vers un groupe LinkedIn depuis Hootsuite

publication groupe LinkedIn via Hootsuite / Hootlet grâce à ||

Publier dans un groupe LinkedIn via Hootsuite grâce à ||

Confronté à ce problème, j’ai cherché la solution. Je ne l’ai pas trouvé rapidement (d’où cet article). Elle apparaît dans le forum HootSuite, mais entre de nombreux messages.

Le truc et astuce HootSuite est donc le suivant :

  • Écrivez dans le Hootlet le texte de votre titre,
  • Insérez les caractères spéciaux || après le titre (avec ou sans espace, c’est sans incidence),
  • Après les caractères spéciaux || vous pouvez composer votre corps de texte,
  • Puis, vous finirez par copier le lien vers l’article cible ou Hootlet s’en chargera,
  • Enfin, vous pourrez reprendre le corps normal de planification de message dans Hootsuite. En poussant le bouton « Envoyer », vous viendrez de publier vers un groupe LinkedIn depuis HootSuite. Youpi !
Publicités

Ces idées qui collent : Les 6 clefs de succès des légendes urbaines sont aussi celles d’une bonne conception rédaction

1 Juil

Tous les mois ou presque, Philippe Buschini de LB Associés publie une note de lecture.

Gros lecteur. Grand curieux. Beau vulgarisateur. Il partage ses découvertes. Il les éclaire de sa prose et sa culture.

Comme le tout est publié sous licence Creative Commons (BY-NC-SA), Philippe nous invite à faire suivre, partager. Ainsi, vous trouverez ci-après sa note sur le livre « Made to Stick ».

Lisez les 6 ingrédients d’une histoire qui colle bien.

Pensez à vos domaines d’exercice : blog, presse, édition, publicité… Ces 6 principes sont une bonne check list avant toute publication et surtout avant toute diffusion d’un message de relation directe au client.

Made to Stick

« Why Some Ideas Survive and Others Die »

Le point de départ de ce livre est l’étude des légendes urbaines et de leur fabuleuse capacité à marquer les gens ! Pourquoi ces histoires fonctionnent-elles si bien et pourquoi les retient-on si facilement ? De leur recherche, les frères Heath ont tiré 6 principes déterminants pour qu’une histoire « colle » :

1) LA SIMPLICITÉ. Mieux vaut un seul message excellent, que plusieurs très très bons. Pour eux, dire 3 choses dans un seul message c’est au final ne rien dire ! Il faut effeuiller une idée jusqu’à sa substantifique moelle. Un grand avocat a déclaré : « Si vous avancez dix arguments, même s’ils sont tous pertinents, les jurés les auront tous oubliés quand ils retourneront dans la salle des délibérations ». Pour être simple, il faut effeuiller une idée jusqu’à son coeur, en excluant sans relâche.

2) L’INATTENDU Pour attirer l’attention, il faut instaurer un effet de surprise et déjouer les intuitions. Il faut opérer un changement, briser un schéma et créer une surprise.

3) LE CONCRET Des exemples tangibles, faciles à comprendre par tous (et non par une minorité d’initiés).

4) LA CRÉDIBILITÉ Pour crédibiliser un message, il faut le faire porter par une personne incontestable (un médecin qui parle de santé est incontestable). Lorsqu’il n’est pas possible d’agir ainsi, il faut trouver un biais en utilisant des témoignages, des chiffres produits par des organismes incontestables, ajouter des détails, etc.

5) L’ÉMOTION Il faut susciter de la passion pour ses idées en faisant ressentir quelque chose à ses interlocuteurs.

6) UNE HISTOIRE Depuis sa tendre enfance, l’homme est programmé pour entendre de jolies histoires, pas pour lire des PowerPoint insipides ! Cela commence par les « Il était une fois… » et se poursuit par les livres, le théâtre, le cinéma, etc. Une jolie histoire permet de prévisualiser une action et de placer son interlocuteur dans un schéma mental favorable.

Un livre à mettre entre toutes les mains et un très bon complément au Tipping Point de Malcolm Gladwell la partie : comment trouver ce fameux principe d’adhérence.

ÉDITION ANGLAISE (ORIGINAL) :
Made to Stick de Chip Heath et Dan Heath
Langue : Anglais | ISBN : 9781400064281 | Éditeur : Random House

ÉDITION FRANÇAISE (TRADUCTION) :
Ces idées qui collent de Chip Heath et Dan Heath (traduction : Danielle Charron)

Langue : Français | ISBN : 2744063088 | Éditeur : Village Mondial

Coup de cœur : Emmanuel et Alexandre sur la route des dispensaires.

13 Fév

Dimanche matin. Heure de grasse matinée pour beaucoup. Moment émouvant du départ pour Emmanuel et Alexandre.

À bord de leur 2 chevaux et en six mois, ils vont vivre un long périple sur les routes du Moyen Orient et d’Asie Centrale (consulter l’itinéraire ici). Ils jalonneront leur parcours par la « visite » de dispensaires. Ils veulent rencontrer les femmes et hommes qui les animent, témoigner de leur engagement via leur blog. Au terme de leur périple, ils souhaitent rallier Bichkek au Kirghizstan autour de la fin juin 2011. Sur place, ils remettront du matériel médical, des médicaments collectés avant leur départ.

Puis ils reviendront en France en passant par le Kazakhstan, la Russie et l’Europe de l’Est.

Ce dimanche matin, je n’ai pas fait la grasse matinée. J’ai eu le plaisir d’assister à leur départ. J’ai eu le bonheur de croiser leurs beaux regards et de palper l’émotion du départ. Je suivrai avec intérêt leur aventure.

Si vous aussi, vous souhaitez les suivre, rencontrer par leur entremise les animateurs des dispensaires, allez sur leur site : Sur la route des dispensaires.

 

Share

Le vrai gros sujet du moment est dans ce post

30 Juil

Une image pour dire mon sujet de préoccupation du moment :
Sixt fer à cheval - Copyright davmonnet via Flickr
Vaste et beau sujet. N’est-il pas ?

Pour une année 2010 digne d’un ballet aérien !

1 Jan

Lorsque mes pensées ne voguent pas autour de la relation directe aux clients, elles suivent les circonvolutions de mes cerfs-volants.

Avant de mettre le nez au vent, je fais parfois un détour par le blog RevolutionKite. Ce site est édité par Alex de Saint-Jouan. Passionné de cerfs-volants, il nous offre des vidéos et des rencontres réalisées dans les festivals consacrés à ce sujet.

Pour découvrir cet univers. Pour vous aussi, vous émouvoir aux mouvements des virtuoses. Voici deux de mes vidéos préférées. Ce sont mes cadeaux de bonne année.

Suivez ces évolutions et passons ensemble une belle année 2010, pleine de souffles, de rythmes, de mouvements et digne d’un ballet aérien !

Le duo Ephemere


Le ballet Flic à 8 cerfs-volants


« The Art of Writing Advertising » : les leçons des maîtres de la pub sont encore d’intérêt

10 Nov

Profiter de l’expertise des 5 plus grands publicitaires du 20ème siècle

William Bernbach (le B de DDB), George Gribbin, Rosser Reeves (animateur du groupe Ted Bates et inventeur de l’Unique Selling Proposition), David Ogilvy, Leo Burnett sont 5 légendes de la publicité.

Tous concepteurs-rédacteurs de génie, ils ont fondé les plus grands réseaux mondiaux. Moteurs de la pub moderne, ils ont tous œuvré à la formation de leurs équipes et à la «théorisation » de leur métier.
Il y environ 40 ans, Denis Higgins du magazine Advertising Age, les a rencontrés. Il a mené 5 interviews. Chacune d’entre elle suivait peu ou prou le même fil conducteur.
L’objectif était de mettre en parallèle leur vision de l’écriture, de la création. Je viens de relire la compilation de ces interviews.
Elle nourrit une réflexion en cours sur la construction du discours publicitaire en environnement multimédia, multicanal.

3 conclusions, pas de recette miracle

Après lecture, je retiens que pour développer un discours commercial au bénéfice d’un produit :

  • Il faut une connaissance intime du produit
  • Il faut avant tout établir la différence du produit
  • Il n’y a pas de règles pour créer une bonne pub, seulement des pratiques

Avoir une connaissance exhaustive du produit
La plupart de nos 5 maîtres a commencé par le journalisme.
Tous vantent les vertus de la curiosité. Vendre un produit c’est d’abord le connaître. Il faut compiler les documents, les informations, les connaissances et aussi les sensations. Les vecteurs de la compréhension sont la documentation fabricant, la presse, les rencontres (société, distributeurs, clients…).
L’idée jaillit d’esprits créatifs et documentés.
Seule une connaissance approfondie permet l’identification des éléments marquants du produit et la préparation d’une communication différenciante.

« Vous devez rendre le produit intéressant, pas seulement rendre sa pub différente »
En rendant un produit fascinant, nous promettons à nos prospects de vivre une expérience unique.
Seule l’unicité de l’offre justifie le couponing, la transformation de la visite en commande.
En vente à distance, indépendamment du média, 3 leviers à l’unicité existent : le produit, les services, le prix. Pour préserver les marges et fidéliser, les deux premiers sont d’intérêt majeur. En écho à mes aînés, je dis donc que devons rendre le produit et/ou le service intéressant, pas seulement rendre notre pub différente.
Une pub différente repose essentiellement sur une forme différente. Passés la séduction, le buzz, la vague de visites, il reste généralement peu.
Nos discours doivent donc reposer sur notre fonds de commerce. Certes la vitrine – la forme – doit inciter à pousser la porte. ET aussitôt – le fonds – le produit, le service doivent prendre le relais.

Pas de règles, des best practices

Défenseurs de leur « activité », les vénérables gourous ne livrent aucune recette prête à l’emploi pour délivrer une bonne communication. Tout au plus, évoquent-ils de bonnes pratiques, d’ailleurs non développées dans le livre.
Je retiens donc pour ma check list, les deux premiers points développés dans ce post : connaissance produit, communication fondée sur l’unicité du produit / service et non sur la forme.

Pour augmenter les performances, cultivons notre connaissance de la conception-rédaction

28 Oct

La conception-rédaction, le plus rentable des leviers en MD
Pour augmenter la performance commerciale, le levier plus efficace est la conception-rédaction.
Jouer avec les mots ne coûte rien sauf votre intellect. Pour le même investissement de diffusion (media, imprimés ou web), vous pouvez faire varier incroyablement les résultats en changeant les mots.
La conception-rédaction est l’argumentaire du direct marketer. Bien accrocher le chaland, bien l’entraîner vers son produit, lever les freins et pousser à l’action. Tout passe par les mots et les images : la conception-rédaction.

Info Marketing Blog, le musée vivant de la conception-rédaction
Lawrence Bernstein est concepteur-rédacteur. Il est reconnu par les plus grands acteurs de la VAD anglo-saxonne. Pour nourrir sa pratique, Lawrence collectionne et analyse les créations de MD. Son affection va à celles qui développent des argumentaires structurés, riches en mots, souvent proches d’une lettre de mailing. Les créations des légendes de la publicité et du MD sont présentes : Bernbach, Ogilvy, Gribbins, Reeves, Burnett…

Sur Info Marketing Blog, Lawrence présente des centaines de créations. Il restitue leur contenu. Souvent, il nous donne les clefs de compréhension des leviers qu’elles intègrent et qui ont fait leur succès.
Info Marketing Blog, un outil pour structurer votre discours commercial
Ce blog fournit de nombreux exemples d’argumentaires rédigés pour le client final. Il est passionnant de voir le dosage entre accroches, argumentation « émotionelle » et rationnelle.
Par réplication, analogie, ce site est une ressource pour aborder de nouveaux horizons commerciaux, renouveler des créations existantes en se fondant sur les monuments de la conception rédaction.
Info Marketing Blog est une référence pour qui réfléchit à sa façon et à ses mots pour vendre.
Dépassez les sélections qui sont souvent issues de pubs des années 70_80 ou avant, plongez vous dans les messages et cherchez comment ces monuments de la création peuvent vous inspirer.

2009-10 Info Marketing Blog

Plus de plasse pour les fotes d’or taux graff !

20 Oct

Lexilogos, la pratique et la maîtrise de la langue française en 2 clics !
Ce site donne accès à la quasi-totalité des ressources gratuites du web consacrées à la langue française. Grâce à son système de requêtage, vous pouvez consulter les définitions, l’étymologie, l’orthographe, les conjugaisons… des mots et verbes de notre langue.

Une zone de saisie, l’accès à plus de 30 ressources gratuites
L’intérêt de Lexilogos réside dans le fait de donner accès à partir d’un seul site à x dictionnaires, y outils.
Citons pour l’exemple :

  • Le Littré
  • Trésors de la Langue Française
  • Orthonet
  • Larousse
  • Étymologie
  • …/…

En un site Lexilogos ouvre à toutes les richesses et subtilités de notre langue.

Lexilogos symbolise la perte de valeur du dictionnaire, de l’édition de référence

Au-delà de sa valeur d’usage, en offrant une porte d’accès à tous ses ressources gratuites, Lexilogos illustre la perte de valeur de l’édition de référence.

Bertelsmann, Larousse, Hachette, WorldBook… sont tous les héritiers des éditeurs de dictionnaires ou d’encyclopédie. Aujourd’hui, la construction de tels empires serait impossible en partant d’actifs de référence. Les outils linguistiques sont embarqués sur le web, dans les outils bureautiques ou sur nos mobiles. Le dictionnaire, ses dérivés sont devenus des commodités de la technologie. Ils n’ont plus de valeur marchande ou presque pour le consommateur final.

Les oligopoles du contenu naîtront donc d’autres racines. Certains pensent immédiatement à Google et à des business models fondés sur la publicité. J’imagine d’autres avenirs fondés sur de l’édition à valeur ajoutée et un paiement par le consommateur.

lexilogos hp

Recherche de personnes : oubliez Google, challengez 123People, passez à WebMii !

15 Oct

Identité numérique, WebMii calcule votre net ranking.

Rappelons que le net ranking est la mesure de l’intensité de présence d’une marque, une personne, une « chaîne de caractères » sur le net.

Cette unité de mesure juge en général de la qualité d’un référencement naturel : nombre de pages, liens entrants, liens sortants…

Avec la montée en puissance de l’identité numérique, des concepts associés de personal branding, ce outil fait sens pour les individus.

Avec un net ranking à 4.1, je peux mieux faire. En quelques agitations de clavier, la plus performante de mes relations professionnelles est à 7.8. Et vous ? Quel est votre coefficient de présence sur internet ?

Donc, si vous envisagez le net comme un moyen de promotion de votre marque personnelle, WebMii est à consulter. Dirigeants, cadres experts, consultants, votre couple prénom + nom est votre marque. Suivez votre performance.

Recherche de personnes, mieux que Google, aussi bien que 123People

Je vous ai parlé de 123People (ici). Le moteur de recherche compile les données issues de plusieurs moteurs et les catégorise : profils, entrées de blogs, news, profils, photos, vidéos… WebMii fait aussi bien – peut-être mieux. L’ergonomie est plus sobre. Les résultats sont présentés en mode liste.

Strengthsfinder, pour enfin connaître vos forces et construire avec.

14 Oct

Construire sur ses forces plutôt que de combattre ses faiblesses.
Ce livre de développement personnel nous permet de mettre en pratique ce principe.

Outil pour exploiter nos potentiels, il est aussi un exemple probant de complémentarité entre livre et web. La manière est originale. Elle fonctionne en deux temps :
1- Un test sur le web pour qualifier ses principales forces
2- Un développement écrit et via le livre de nos forces : leurs caractéristiques, des pistes pour les amplifier, leur donner encore plus de puissance.

Comment ça marche ?
Chaque livre porte un code unique. La saisie de ce code sur le web donne accès au questionnaire et à son traitement. Les résultats individuels sont sauvegardés.

D’où viennent ces forces ?
Oui, la force est en nous et Gallup le sait. A l’origine de la méthodologie, l’institut d’études a réalisé une enquête auprès de milliers d’individus. L’objectif était de qualifier les différents profils d’individus et les combinaisons de forces en présence. Le résultat a été la mise en évidence de 34 compétences de base. Chacune d’entre elles sont en nous avec plus ou moins d’intensité. Le questionnaire met en évidence les 6 principales.

Une utilité pour progresser individuellement
Ce livre aide à une meilleure connaissance de soi-même. Les noms et concepts des forces sont pour la plupart inédits. Il nous apporte un éclairage nouveau. Leur nombre limité à 6 lors de la restitution facilite la mémorisation. Seule limite, les clefs pour le passage à l’action sont limitées dans la présentations effectuée dans le livre.

Pour aller plus loin
Visiter le site Strengthsfinder et mieux comprendre la méthodologie.
strengtsfinder

Passer à l’acte et acheter le livre
livre strengh