Observatoire du Code 2D : le lancement officiel !

17 Juin

Je m’intéresse aux codes 2D, ces petits carrés cryptés, que vous voyez figurer en pied d’affiches, sur des pages presse.

Je les pense à potentiel. Ils sont un moyen de plus de jouer le multicanal media. Ils constituent un outil rapide pour déclencher l’interaction avec le client : lui donner des informations complémentaires, déclencher un lead qualifié pour ensuite passer sur une argumentation plus construite (documentation, téléphone, vendeur en face à face).

Depuis quelques mois, au hasard de mes déplacements et feuilletages, à chaque rencontre avec un code, je le photographie, j’essaie le plus souvent le site associé.

Pour que ces ressources ne restent pas dans un coin de mon smartphone, je vais les publier au fur et à mesure sur ce blog.

Pompeusement, j’appellerai cette rubrique : Observatoire du Code.

Je partagerai visuels, gestes (la façon dont le prospect est invité à activer le code), site quand j’aurai le temps de faire un tour dessus.

C’est parti. Le lancement est maintenant officiel.

A lire également sur ce sujet :

L’autocollant « Nucléaire ? Non merci ! » Pour afficher ses convictions

14 Juin

J’avais 18 ans ou presque. Je disais haut et fort mes opinions. Parmi celles-ci ma haine du nucléaire. Je ne comprenais pas le choix du danger. Je n’admettais pas l’irresponsabilité des politiques. A la moindre occasion, je clamais ma conviction que d’autres choix étaient possibles.

Et puis, je me suis assagi. Je suis devenu « responsable ». Je me suis engagé avec passion dans ma vie familiale et professionnelle.

J’ai 45 ans. J’ai toujours gardé de la sympathie pour les militants. Les engagés. Les activistes. Ceux qui s’enchainent devant les convois de déchets. Ceux qui choisissent la voie légale pour faire obstruction aux projets. Ceux qui manifestent. Ceux qui, parfois, dépassent les limites, violent les lois pour faire sensibiliser.

Avec Fukushima, avec le courage des allemands, avec 2012 qui approche et nos vies qui s’écoulent, ma conscience est réveillée. Je dois apporter ma maigre contribution au mouvement. Je dois afficher mes opinions, tenter de convaincre, expliquer.

Acte 1. Enorme mouvement :-). Je viens de commander 10 autocollants : Nucléaire ? Non merci !

Je vais afficher les couleurs. Dire mon ire. Transformer mon vélo, ma voiture, mon sac en supports de propagande.

On verra le résultat, les réactions. Je vous raconterai si intérêt.

Si vous aussi, vous partagez ce ras le bol du tout atome, si vous pensez que nous devons sortir du nucléaire, si vous voulez promouvoir ces opinions. Alors, c’est simple.

Vous avez au moins deux sites qui vous proposent les moyens d’annoncer votre choix :

QRCode : un outil puissant de teasing au service du PCF !

12 Mar

En parcourant les quelques centaines de mètres qui séparent le RER Les Halles de mon bureau, j’ai croisé du regard quelques affiches.

Mais qui se cache derrière ces tags ?

 

Parmi elles, un gros code 2D. Aussitôt, je sors la « scannette » de service. En quelques secondes, j’arrive sur le site du Parti Communiste Français.

Bravo à mes camarades. Ils viennent de me faire réagir, de me stimuler et de déclencher une visite sur leur site. Son contenu tourne autour d’une accroche : Votez plus fort !

Certes le site d’arrivée n’est pas optimisé pour le mobile. Mais, la phase de création de trafic est simpliste et efficace.

Arrivée sur le site du PCF, malheureusement non optimisé pour le mobile.

 

En cette phase d’émergence des codes optiques, les curieux dans mon genre sont à l’aguet.

Un code. Un clic. Une visite.

La conclusion est simple. Pour un annonceur grand-public. Pour un annonceur qui parle à tous les citoyens, les chalands. Dont l’offre ou le message est à même de déclencher une réaction, à minima une stimulation. Le code visuel peut être un outil de teasing efficace.

Partis, la période va être propice au déclenchement de visites fondées sur la stimulation des électeurs. Dans la même mouvance, j’avais signalé la campagne des Jeunes UMP.

Mass marketers, les consommateurs technophiles sont prêts à réagir.

Pour le PCF, certes mon vote est loin d’être acquis. Mais je compléterai tout de même mes lectures du week-end par un achat de l’Humanité. Histoire de voir, où en sont les idées du Front de Gauche.

A défaut de « voter plus fort », je penserai plus fort.

 

Share

Recrutement : retour d’expérience côté recruteur

27 Fév

Il y a quelques semaines, nous avons intégré notre responsable marketing : e-commerce et VAD pour le BHV Médical (dont le nouveau nom est ProMedis).

Entre la parution de l’annonce et cette arrivée, quatre semaines se sont écoulées. Nous avions diffusé l’offre sur ce blog, le site Astremis, FrenchWeb et Cadremploi.

Voici 4 constats à partager avec recruteurs et candidats.

Recruteurs – La vitesse d’interactions est une opportunité et une exigence

Je suis né à l’époque du « snail mail », du timbre et de la Poste. Recruter signifiait alors préparer une petite annonce, la maquetter, faire un BAT, attendre l’impression, la diffuser, attendre le courrier retour… Tout cumulé, il fallait compter un minimum de 4 semaines avant de découvrir les premiers retours.

Sur ce recrutement, entre la rédaction remise à notre partenaire Blue Search et le premier retour, 5 jours se sont écoulés. 3 jours sont envisageables.

Encore une illustration de l’accélération de nos environnements. C’est une opportunité. On peut renforcer une équipe en quelques semaines.

C’est aussi une exigence. Nous, employeurs, devons répondre aux candidats dans la foulée de leur mail. Nous devons les rencontrer au fil de l’arrivée de leurs candidatures.

Recruteurs / Candidats – Les courbes de remontée sont rapides et ne veulent rien dire

A 10 jours, 80% de le remontée totale est rentrée. Mais dans ce cas, l’arithmétique est sans intérêt.

A la différence des coupons marchands, les remontées sont différenciées. La perle rare peut être le dernier retour.

Je pense qu’il faut traiter les rentrées au fur et à mesure. Garder un œil sur les CV jusqu’à la signature du contrat de la personne sélectionnée. Pour le cas où…

Candidats – Osez la personnalisation !

J’aime bien intégrer des profils typés. Notre annonce invitait les personnes intéressées à nous séduire.

Seulement 5 candidats sur 83 ont joué avec cette opportunité.

Pourtant les informations sur notre société, nos profils sont à disposition via le site d’Astremis, Viadeo ou LinkedIn.

Avant d’ouvrir les CV, je balaie rapidement les mots d’introduction contenus dans le mail.

Une accroche pertinente, un mail aux mots ciselés sont des outils puissants pour éclairer un CV. Il faut oser la personnalisation.

Candidats – Osez le suivi !

J’ai rencontré 10 personnes. Suite à ces premiers rendez-vous, j’ai reçu un seul mail de renforcement de candidature : affirmation d’intérêt, synthèse des points d’adéquation avec l’entreprise…

Je suis étonné. Je pense que de tels mails peuvent apporter un éclairage complémentaire sur un candidat. En cas d’égalité, de doute entre deux personnes, nous cherchons tous les points à même de contribuer à la valorisation d’une personne. Candidats, faites votre suivi commercial.

Share

Coup de cœur : Emmanuel et Alexandre sur la route des dispensaires.

13 Fév

Dimanche matin. Heure de grasse matinée pour beaucoup. Moment émouvant du départ pour Emmanuel et Alexandre.

À bord de leur 2 chevaux et en six mois, ils vont vivre un long périple sur les routes du Moyen Orient et d’Asie Centrale (consulter l’itinéraire ici). Ils jalonneront leur parcours par la « visite » de dispensaires. Ils veulent rencontrer les femmes et hommes qui les animent, témoigner de leur engagement via leur blog. Au terme de leur périple, ils souhaitent rallier Bichkek au Kirghizstan autour de la fin juin 2011. Sur place, ils remettront du matériel médical, des médicaments collectés avant leur départ.

Puis ils reviendront en France en passant par le Kazakhstan, la Russie et l’Europe de l’Est.

Ce dimanche matin, je n’ai pas fait la grasse matinée. J’ai eu le plaisir d’assister à leur départ. J’ai eu le bonheur de croiser leurs beaux regards et de palper l’émotion du départ. Je suivrai avec intérêt leur aventure.

Si vous aussi, vous souhaitez les suivre, rencontrer par leur entremise les animateurs des dispensaires, allez sur leur site : Sur la route des dispensaires.

 

Share

Je recrute un responsable marketing : e-commerce et VAD

15 Jan

Vous trouverez ci-après la copie d’une annonce parue en cette fin de semaine sur FrenchWeb, Cadremploi

Si le profil de poste vous séduit, si vous pensez à un ami alors agitez vos mulots.

Nous serons heureux de recevoir de beaux profils et de développer avec l’un d’entre eux des relations directes et prospères avec nos clients.

L’ENTREPRISE ET SON MARCHÉ

Au 1er janvier 2011, nous venons de reprendre au groupe Galeries Lafayette le BHV Médical, entreprise de distribution multicanal aux professionnels de santé.

Nous voulons installer cette société comme le partenaire au quotidien des médecins. Celui qui leur permet de se concentrer à 100% sur leur pratique en les déchargeant des contraintes liées au fonctionnement de leur cabinet.

Dès ce premier semestre 2011, nous allons déployer un plan d’actions destiné à amplifier les positions du BHV Médical.

Le BHV Médical évolue dans un univers en croissance où de nombreuses opportunités existent. Pour les révéler, nous souhaitons renforcer notre équipe.

Astremis, le holding à l’origine de la reprise du BHV Médical, est animé par deux entrepreneurs. Nous sommes un duo expérimenté en vente à distance (15 ans), création (6 sociétés à nous deux) et direction d’entreprise (de 5 à 220 M€ de CA). Nous apporterons notre état d’esprit et nos savoir-faire à toute l’équipe.

VOS MISSIONS

Vous interviendrez sur l’ensemble de la vie des clients, de leur création à leur fidélisation.

A court terme :

  • Vous animerez le recrutement clients via notre politique de lead marketing web. Vous serez en charge de la sélection des media de recrutement, de la mise au point des offres de recrutement, de la création des sites de transformation, du suivi de la performance. À ce titre, vous animerez nos partenaires.
  • Vous serez en charge de leur fidélisation par la mise en œuvre de notre plan de sollicitation. Vous sélectionnerez les segments à solliciter, les offres, les fréquences de contact, les media de transformation. Vous suivrez l’évolution de la valeur client.

A moyen terme, vos missions évolueront au fur et à mesure de la croissance de notre activité de vente à distance. Nous activerons de nouveaux media de conquête et de fidélisation. Nous inventerons de nouvelles offres dédiées aux professionnels de santé. Nous avons pour ambition de proposer des innovations marketing sur notre marché.

VOTRE PROFIL, VOS COMPÉTENCES

Doté(e) d’une formation de type Bac +5 en commerce, vous avez développé votre expertise par une première expérience d’un minimum de 3 ans dans les univers pure player ou de la vente à distance ou du marketing direct.

Dans tous les cas, vous avez une maîtrise du web marketing : création de trafic, transformation de la visite en commande.

Idéalement, cette expertise online est complétée par une connaissance des media traditionnels de la vente à distance : catalogue, mailing, téléphone…

Bien entendu, votre culture intègre un contrôle permanent des métriques : CPO, ROI, Life Time Value…

Votre profil combine créativité commerciale et rigueur en pilotage des actions commerciales.

Vous êtes sensible à l’idée de vous épanouir dans une PME à forte culture entrepreneuriale et décidée à créer sa croissance. Alors, n’hésitez pas, envoyez une lettre de motivation et votre CV à acoubray (arrobase) astremis.com . Dans tous les cas, nous vous répondrons et si vous savez nous séduire, nous vous rencontrerons.

Outplacement : mon retour d’expérience.

7 Jan

Fin 2009, j’ai quitté la Direction Générale des Éditions ATLAS. La séparation d’avec mon entreprise de 13 ans s’est passée entre adultes consentants. Ses responsables ont fait preuve d’équité.

Au titre des conditions de départ, j’ai bénéficié d’un accompagnement en transition de carrière, un outplacement.

Via Astremis, je viens de reprendre le BHV Médical (dont le nouveau nom est ProMedis). Je commence une nouvelle étape de vie professionnelle.

Nous sommes environ un an après le début de mon outplacement. Je souhaite partager cette expérience, vous dire ce que sont pour moi les valeurs ajoutées d’un tel service et de manière déterminée les recommander.

Au moment de publier ce post, j’ai conscience de mon statut de privilégié. J’étais cadre dirigeant. J’étais en situation de construire avec mon ancienne entreprise mes conditions de départ.
Toutefois, ce type de service tend à se généraliser. Il est offert à de nombreuses catégories de salariés. Il peut même être apporté dans le cadre de l’accompagnement Pôle Emploi. Il est donc intéressant de dire ce que sont ces avantages et comment on peut en tirer parti au mieux pour construire sereinement sa suite de parcours professionnel. Témoignage.

Une condition préalable : choisir son partenaire

J’ai choisi mon partenaire. J’ai eu la chance de pouvoir comparer plusieurs sociétés prestataires : Altedia, Groupe 3C, Leroy Consultants (groupe BPI). C’est cette entité que j’ai sélectionnée.

Les méthodologies et les services sont proches. Ce qui fait la différence ce sont les hommes qui animent les entités, ceux qui nous aiguillonnent.

J’avais donc posé une condition : rencontrer mon futur consultant. Je voulais choisir une société, une méthodologie et surtout un partenaire humain. J’attendais de cette personne qu’elle m’apporte son expertise mais surtout que sa psychologie soit à même d’aller au choc constructif avec la mienne. Chez Leroy Consultants, j’ai donc collaboré avec Francis Girard. Le partenariat a produit les effets escomptés : constructifs, stimulants.

Si vous passez par une telle phase, demandez à choisir votre consultant. Suivant votre profil, osez le partenaire à même de vous stimuler pour vous faire découvrir de nouveaux horizons personnels et professionnels.

4 valeurs ajoutées de l’outplacer pour faciliter votre recherche

Le business model de ces sociétés repose sur la durée la plus courte de présence de votre part dans leurs effectifs. Bien souvent, elles facturent un forfait. Moins vous restez, moins vous consommez, en particulier du temps homme, plus elles margent.

Elles déploient donc des valeurs ajoutées, des services pour vous faire sortir le plus vite possible.

Jouez le jeu : consommez tout ce qu’il vous faut pour séjourner juste le temps nécessaire à la réalisation d’une étape suivante à même de vous rendre heureux.

Après ce passage, j’identifie 4 valeurs ajoutées principales.

Valeur ajoutée 1 : le métier de l’outplacer, son quotidien, est notre exception

Avant cet épisode, je n’avais jamais connu Pôle Emploi, sauf mon premier poste, je n’avais jamais cherché de travail. Je ne disposais donc d’aucune expérience, encore moins d’expertise en cette matière.

Ce sujet, exceptionnel pour nous, est le quotidien du coach.

Souvent les consultants ont une longue expérience en la matière. Toujours, ils ont mis au point des outils pour aider leurs clients à passer au plus vite à l’étape suivante.

La collaboration est donc intrinsèquement vertueuse. Vous êtes engagé avec un tiers qui détient un savoir-faire sans équivalent avec le vôtre.

Son métier est notre exception. J’ai donc décidé de tirer parti avec confiance, j’ai accepté l’expertise et les figures imposées qui vont avec.

En début d’accompagnement, j’ai fait mes devoirs : administration de questionnaires tiers, « parcours de réflexion pour agir ». Pendant environ 3 semaines, j’ai rédigé un document de référence. Son objectif était de faire le point sur mon parcours, mes réalisations, mes aspirations pour finalement dégager un scénario d’avenir et une façon de le communiquer.

Je suis devenu le produit à vendre pour lequel j’établissais un SWOT, une stratégie de lancement, un plan de communication.

Dans cette phase de définition de l’offre, la valeur ajoutée de l’outplacer est pleinement perceptible.

Ensuite, et seulement à partir du moment où l’objectif était clair, je suis parti en prospection. À compter de ce moment, je suis passé en mode « business development ». L’outplacer m’a alors aidé en fournissant quelques sessions d’entraînement à la présentation et surtout en me servant de miroir à quelques moments clefs de ma démarche. Dans cette phase, le consultant est un tiers spécialisé avec lequel vous pouvez dialoguer pleinement. Je n’avais pas d’autre interlocuteur avec qui pratiquer ce type d’échange.

Valeur ajoutée 2 : des modules d’accompagnement, des services associés vous aident dans votre démarche de prospection

Les supports au diagnostic évoqués ci-dessus, des modules de formation individuels et/ou collectifs (communication, préparation à l’entretien et/ou à la prise de parole en public, pratique du réseau…) font partie de l’offre de services des sociétés spécialisés dans l’accompagnement des salariés en transition. Ces formations sont autant de moments supports à la réalisation de votre nouvel objectif de vie. Là aussi, identifiez le catalogue des formations et sessions proposées, partagez avec votre consultant sur celles à valeur ajoutée pour vous et profitez.

Ayant choisi de me concentrer à 100% sur la reprise d’entreprise, j’ai finalement assez peu consommé les modules standards destinés recherche d’emploi. Par contre, j’ai profité pleinement d’un service apporté par Leroy Consultants : un club de repreneurs. Animé par Alain Bloch et Marie-Hélène Boyer-Duberga, ce groupe fédère un ensemble de personnes en recherche d’entreprise à reprendre. Ceux qui le souhaitent ont accès à la formation d’HEC Entrepreneurs. Tous se retrouvent une fois par mois pour échanger autour des meilleures pratiques en matière de reprise d’entreprise. De tels services sont les clefs de succès d’un projet de transition.

En toutes ces occasions, vous rencontrez d’autres personnes dans la même situation que vous. Vous partagez sur vos réalités et vos façons de traverser au mieux la période de transition. Vous n’êtes pas seuls.

Valeur ajoutée 3 : la documentation est une fenêtre sur vos secteurs et entreprises cibles

Parmi leurs services, les sociétés importantes d’outplacement apportent l’accès à une documentation professionnelle. Animé par des documentalistes professionnelles, ce service vous met à disposition des ressources documentaires clefs : études de marchés, bases de données entreprises et personnes, presse professionnelle…

Au moment de s’aventurer vers de nouveaux horizons, le balisage de l’itinéraire futur aide à la prise de décisions.

Valeur ajoutée 4 : les infrastructures de l’outplacer peuvent être votre nouveau bureau

Mon domicile est inadapté à une pratique professionnelle. Mes 3 enfants sont plein de vie et encore heureux de me voir. Il en est de même pour mon épouse. Dans les premiers temps, j’ai essayé le bureau à domicile. Mon rythme, mon besoin de silence, souvent d’isolement pour réfléchir ou téléphoner n’allait pas avec les mouvements familiaux.

J’ai donc trouvé les box mis à disposition des outplacés, la salle de documentation adaptés à mon besoin.

Pendant notre période de recherche, nous avons enchaîné 8 à 10 rendez-vous par semaine. Entre deux rencontres, j’utilisais donc les infrastructures de Leroy Consultants comme une base arrière. Sur place, je disposais des ressources nécessaires à un travail de bureau : poste de travail, téléphone, connexion internet, documentation.

Être sans emploi est un métier à plein temps

Pendant toute ma période de recherche, j’ai considéré que mon travail était de me créer le métier suivant. Dans un tel contexte, je partais le matin et rentrais le soir comme à l’accoutumée. Je déployais la même énergie à mon service qu’à celui de mes employeurs précédents.

Une fois l’objectif clair, reprendre une entreprise et exploiter mes savoir-faire en relation directe au client, mon métier consistait à identifier, négocier, reprendre la société cible.

Mon partenaire outplacer n’a jamais pris la plume, le téléphone… pour moi. Il n’a jamais cherché à ma place. Il était seulement mon conseil. Sa fonction a été de m’aider à progresser à travers les étapes de mon itinéraire personnel. Pour vivre une période inédite, j’ai été appuyé par un expert. Je le remercie de son soutien. J’invite toute personne qui vit une telle phase à chercher la manière de profiter d’un tel support.

Google Car : Avec la fin du conducteur, une nouvelle révolution culturelle se prépare.

30 Oct

En ce beau week-end, je viens de conduire pendant deux grosses heures. Et je me dis que décidément, j’ai horreur de conduire. Je trouve cette activité sans intérêt. Elle me fait perdre du temps. Je m’endors au volant.

Depuis le 09 Octobre 2010, je sais que ma vie va changer. Dans 8 ans.

Google a annoncé la première voiture autonome et sans conducteur.

Quelques jours après, dans le cadre du projet Autonomos, l’Université Libre de Berlin en Allemagne associée à Volkswagen, a fait une annonce de même nature.

Au-delà de la prouesse technologique, il est passionnant de penser à ses conséquences sur nos vies. Étonnamment, j’ai vu peu d’articles sur le sujet. Si vous en avez repéré, partagez les.

Nous vivrons plus : 66 minutes par jour

Un français moyen passe plus d’une heure par jour dans les transports (cf. les statistiques de l’INSEE). 74% des déplacements sont effectués en voiture particulière. Si la voiture conduit pour nous. Alors grâce à la Google Car, ce temps sera passé à faire autre chose : savourer, travailler, se cultiver, buller…

Nous vivrons encore plus, nous voyagerons la nuit

Si la voiture conduit pour nous, lors de longs trajets, pourquoi ne pas dormir ? Pourquoi ne pas voyager la nuit ? Nous profiterons ainsi plus de nos journées, de nos vacances.

Nous vivrons mieux

Si la voiture conduit pour nous, alors le temps passé à plusieurs, en route, pourra être plus convivial. Le silence, à minima la concentration, requis pour la conduite ne seront plus exigés. Nous pourrons discuter, rire, nous taper sur les cuisses, pour certains nous eng… bref, vivre.

Nous consommerons moins

Mieux régulé, profitant d’éventuels effets d’aspiration quand nous roulerons en train… nos voitures consommeront moins ; avant d’être électriques.

Nos villes auront moins besoin de parking

Après nous avoir déposés, nos voitures iront stationner à distance de nos lieux de rendez-vous. Nous les appellerons d’un coup de mobile pour qu’elles viennent nous reprendre. Regardez la vidéo de l’équipe Berlinoise, on voit un testeur appeler son véhicule robot depuis son iPad.

Nous passerons moins de temps en voiture, fini les conduites

Une pensée pour mon amoureuse et ses conduites du mercredi, fini. La voiture posera les enfants à l’école ou à leurs loisirs.

Nous aurons de voitures à vivre

Le slogan de Renault prendra enfin sa vraie dimension : Les voitures à vivre !

Les voitures – modulaires – pourront devenir des lieux de vie :

  • Voiture bureau pour la journée
  • Voiture à manger quand il le faut
  • Voiture à dormir pour la nuit
  • Voiture à voyager pour s’isoler dans sa bulle

Les designers vont s’amuser. Les constructeurs ont quelques années pour réaliser les véhicules adaptés à cette mutation.

Si tout va bien, une nouvelle révolution de vie approche.

Je suis partant. Vivement 2018. Vivement demain !

Les images de la Google Car et les informations associées

Share

Assistant marketing DG : Je recrute un stagiaire pour nous aider dans la définition de notre stratégie de croissance

9 Oct

Via Astremis, je travaille avec mon associé à la reprise d’entreprises dans l’univers de la distribution de matériel médical.

Nous mettons actuellement au point notre stratégie de croissance. Elle sera rapidement suivie de sa mise en œuvre : marque, communication, actions de distribution multicanal… Pour développer cette démarche, nous recrutons un stagiaire Assistant Marketing DG.

Vous trouverez ci-après l’annonce à paraître sur iQuesta, l’Etudiant.

Si vous êtes intéressé, connaissez une personne concernée, n’hésitez pas. Ecrivez-moi à acoubray (arobase) astremis.com

Astremis est la réunion de deux entrepreneurs, Pierre-Jacques Jouars et Antoine Coubray, pour développer un groupe multicanal de distribution de matériels médical.

Nous construisons cette société en utilisant deux moyens :

  • La reprise d’entreprise.
  • Leur dynamisation par l’activation d’une politique marketing-ventes ambitieuse et professionnelle.

Nous menons actuellement notre première acquisition. Elle est protégée par une clause de confidentialité. Nous vous révèlerons le nom de cette entité, une marque référente et connue de tous, à l’occasion de notre entretien de recrutement.
Nous préparons également d’autres opérations de reprise.

Nous cherchons à enrichir notre démarche par l’intégration d’un Assistant Marketing.

Un stage en deux phases : réflexion, action

Nous préparons actuellement la stratégie de croissance de notre société. Nous explorons le marché. Nous développons notre compréhension de l’environnement. Nous imaginons notre mission future, notre stratégie et nos plans d’actions.

Au plus tard début 2011, nous passerons à l’action. Rejoints par l’équipe de notre première acquisition, nous implémenterons la stratégie imaginée. Nous mesurerons ses performances. Nous ajusterons notre tactique.

Vos missions en phase réflexion

Vous travaillerez directement à nos côtés. Votre rôle sera d’explorer notre univers métier pour répondre aux questions clefs destinées à qualifier notre espace stratégique.

Nous vous guiderons. Nous vous ferons partager nos expériences. Vous exploiterez les ressources professionnelles à notre disposition : bases de données, études de marché, presse professionnelle…

Vos missions en phase d’action

Vous participerez à :

  • La sélection des cibles moteurs de notre croissance.
  • La définition des offres produits et services destinées à les séduire.
  • L’ajustement et la croissance de nos canaux de distribution.
  • La mise en place de nos actions commerciales.
  • La mesure de leurs performances.

Votre profil

Vous avez une envie forte de participer à un projet entrepreneurial pluridisciplinaire dans une société ambitieuse et dotée de moyens.

Vous êtes actuellement en 2ème ou 3ème année d’école de commerce ou fin de cycle universitaire avec une spécialisation en marketing.

Votre curiosité, votre rigueur, votre capacité d’analyse et votre bon relationnel sont vos atouts.

Vous désirez travailler en prise directe avec des professionnels expérimentés et participer au moment clef d’une vie d’entreprise.

Conditions

Stage de 3 à 6 mois (avec convention de stage).

Indemnité : 1 000€ bruts/mois

Merci d’adresser CV + lettre de motivation + dates prévisionnelles de stage à Antoine Coubray


Share

QRCode et Renault : l’utilisateur mobile est ignoré !

2 Oct

Après Böse ou la semaine passée Les Jeunes Populaires, la campagne Renault pour ses véhicules électriques utilise le QRCode et draine du trafic vers un site conçu pour l’ordinateur et non pour le mobile.

De nombreux annonceurs expérimentent les smart tags. Je pense que c’est une bonne tendance. Cet outil facilite l’accès à l’information.

Malheureusement, nombre d’entre eux gâche leurs démarches en acheminant le trafic vers des sites totalement inadaptés à la consultation mobile.

Au début une campagne avec un QRCode…

Ce vendredi soir, j’ai réagi à la campagne pour les Renault Électriques. Je fais partie des consommateurs prêts à payer plus pour moins polluer, prêts à conduire autrement.

Stimulé, j’ai voulu obtenir plus d’informations. J’ai donc activé le QRCode présent en pied de pub.

…à l’arrivée, un site inadapté au mobile


Outre le fait, que ma langue de navigation n’a pas été détectée automatiquement. Malheureusement, je suis arrivé sur un site illisible avec mon mobile car conçu pour l’ordinateur. (Voir le site Renault-ZE.com).

Raté ! Je suis passé à la page suivante de mon magazine.

Dommage, Renault a mis le paquet dans son dispositif web (blog dédié, compte Twitter, Facebook…) sauf que la création de trafic mobile et QRCode ne prend pas en compte les contraintes de navigation de la cible.

Nous devons donc prendre en compte impérativement la nature de la cible dans la mise au point de campagnes utilisant ce type de relais. Fondamental : se demander à qui on parle ? Un ordinateur ? Un mobile ? Dans le cas du QRCode, c’est aujourd’hui un mobile. Le site de destination doit être adapté.

A lire également sur ce blog et sur le sujet des codes à valeur ajoutée :