Tag Archives: application

Premier Chapitre des romans sur iPhone, le début du mouvement du roman vers le marketing direct

6 Nov

Une application iPhone pour consulter le début des romans

Je vous ai parlé de l’application Musso (ici) qui propose le début du dernier Musso sur iPhone, ce en version dédiée.

Deux blogs spécialisés eBouquin et NumerikBook relaie la sortie de l’application Premier Chapitre. La force de celle-ci est de mettre à disposition les premiers chapitres des romans du moment.

Si vous mordez à l’hameçon, la géolocalisation vous guidera vers la librairie la plus proche.

Cette nouvelle initiative va dans le sens de quatre de mes convictions sur le futur du livre.

Avec le livre numérique, l’échantillonnage sera roi

Le livre numérique supprime tout coût de mise en mains du contenu. Par la magie des câbles et ondes, je peux donner à goûter à mes créations. Puisqu’il n’y a plus de coût à la diffusion de mes réalisations, alors en qualité d’éditeur j’ai intérêt à faire savoir au plus grand nombre. Au-delà du travail de création d’environnement et de trafic, la meilleure façon de faire vivre l’expérience que je propose est d’échantillonner : « Essayez, cela n’engage à rien… », « Une expérience inoubliable vous attend à un clic d’ici… ».

L’échantillonnage entraînera le roman vers le marketing direct

Pendant plus de 10 ans, aux Editions ATLAS, j’ai pratiqué l’échantillon payant, le « loss leader ». Pour le faire réussir, il faut lui associer des techniques de vente à distance. En premier lieu, la mise à disposition du contenu doit être « monnayée » contre une mise en relation avec le prospect : la capture de l’adresse, un flux d’informations. Dans un second temps, un schéma de transformation doit être engagé. Pour pousser le prospect à la conversion, les éditeurs et/ou les distributeurs devront proposer des arguments saillants : bien entendu des contenus, la suite de l’histoire mais aussi et cela viendra des valeurs associées (primes, fonctionnalités, remises…).

La mise en œuvre de dispositifs d’échantillonnage aboutira à des pratiques VADistes pour les acteurs du monde du roman.

De nouvelles formes de roman apparaitront, prolongement de l’échantillonnage

Très vite, les contraintes associées à cette pratique commerciale émergeront. L’auteur devra donner beaucoup et très vite pour engager son lecteur à le suivre au-delà de l’échantillon. Des mécaniques de type feuilletoniste du 19ème ou série TV seront mises en production. On peut s’interroger sur la nécessité de vendre tout le roman en une fois. Pourquoi ne pas fragmenter le roman en plusieurs épisodes vendus à l’unité ?

Les libraires ne seront pas les bénéficiaires du mouvement

Je pense que les libraires seront mis à l’écart de cette évolution. Mon iPhone, mon eBook, ma tablette sont connectés. Je ne vois aucune raison pratique à me déplacer en librairie pour acheter la suite de ce début d’histoire envoutant dont je viens de charger les premiers chapitres. Pour l’éditeur, il faudra optimiser la conversion. Bien évidemment, elle sera meilleure en un clic qu’en un déplacement. La transformation aura lieu en ligne. Avec le livre électronique, le roman s’éloignera de la librairie.

Publicités

Guillaume Musso publie un extrait sur IPhone, du marketing pas de l’édition électronique !

20 Oct

Mercredi dernier, l’excellent blog iphon.fr relayait la sortie d’une application iPhone à l’occasion de la publication du prochain Musso. Elle contiendra un extrait et sera dédiée. (Voir post sur iPhon.fr ici). Cette annonce appelle les commentaires développés ci-après.

Toute initiative en faveur du livre électronique est un plus !

Le livre électronique amorce sa montée en puissance. Il dispose d’atouts : sa capacité de stockage, son confort de lecture, son poids, sa « communicabilité »…
Chaque nouveauté qui le met en évidence contribue, sinon à l’imposer, au moins à le promouvoir.

L’application Musso, c’est du marketing.

Un extrait sur une application c’est de l’échantillonnage. A ce titre, il s’agit de communication et de marketing.
Que se passe-t-il après n pages ? Le post ou les informations disponibles sur le net ne le disent pas.
Que deviendront les lecteurs échantillonnés ?
Devront-ils retourner au papier ? Auront-ils une offre de transformation vers le roman complet ?

La préfiguration d’un nouveau schéma de distribution ?

Si l’option d’offre de conversion à l’issue de l’échantillonnage est retenue. Alors cette annonce est une vraie première.

Demain, les éditeurs de roman pourront diffuser des échantillons sélectionnés : le début, un / des moment(s) clef(s). Ils auront ensuite à transformer leur audience initiale. L’enjeu sera de contrôler la relation vers l’audience constituée. Très vite, la tentation de dépasser une transformation intégrée à l’application émergera. Les cycles de relance apparaitront.

  1. D’utilisateurs d’une distribution indirecte – la librairie – les éditeurs devront devenir également distributeurs directs. Leurs forces de vente, les libraires leur en laisseront-ils la possibilité ?
  2. Est-il plus diplomatique pour eux de confier cette exploration aux distributeurs électroniques ?
  3. De nouveaux éditeurs dédiés et directs émergeront-ils ?

Je parie que ce seront les options 2 et/ou 3 qui gagneront.

A suivre.

iPhone, 2 applications pour échanger efficacement coordonnées et contacts

2 Oct

Au fil de nos rencontres, nous avons souvent besoin de partager nos coordonnées ou de donner le contact d’un tiers à joindre de notre part.

Utilisateurs d’iPhone, 2 applications remplissent efficacement cette mission : Bump et VCarder.

Avec Bump, lancez l’application, votre interlocuteur fait de même sur sa machine, touchez vos mains, les cartes de visite sont échangées !
En un tour de mains, grâce à l’oscillomètre, l’échange de cartes de visite prend une nouvelle dimension.
La vidéo de démonstration figure ci-après.

Visiter le site de l’éditeur : Bump Technologies.

Moins magique, plus classique et très efficace, VCarder vous permet de sélectionner un ou plusieurs contacts dans votre gestionnaire et de les adresser immédiatement par mail au(x) destinataire(s).

VCarder

A télécharger sur l’AppStore pour vous faciliter le réseautage !

Evernote, prendre des notes sur tout support électronique, toujours les retrouver.

29 Sep

Au fil de nos vies, de nos usages, Evernote permet de collecter et retrouver à tout moment les données de notre choix dans des calepins électroniques.
Il est le Moleskine des temps modernes, son symétrique électronique.

Evernote a trois énormes avantages.

  1. Les notes sont collectées sur tous nos outils, quelque soit l’application utilisée.
    Un PC. Des PC. Des sessions web sur notre PC ou celui d’un ami. L’utilisation d’applications bureautiques.  Un smartphone doté d’un clavier, d’un appareil photo, d’un GPS, d’un micro…
    Pour ce faire l’éditeur propose des add-on et applications adaptés à tous les usages (PC, Mac, navigateur internet, iPhone, BlackBerry, Windows Mobile…). Tous s’installent en quelques secondes et sans bogues.
  2. Les notes sont multimédia : textes, photos, sons… dont vous êtes le générateur ou que vous avez grapillés avec vos outils.
  3. Les notes sont consultables à tout moment en off-line si nécessaire sur votre PC, smartphone ou en on-line via les serveurs Web d’Evernote

Au-delà des ces avantages, vous pourrez créer autant de calepins que vous le souhaitez, chaque calepin contiendra le nombre désiré de notes, les calepins sont partageables.

Depuis que j’utilise, je n’ai pas trouvé de limite à l’usage. J’ai mon outil idéal pour me tout souvenir et le partager.

Pour passer à l’action et créer un compte.

Evernote Login

Evernote Login

Si vous hésitez encore, pour découvrir Evernote.

Home Page Evernote

Home Page Evernote