Archive | juillet, 2011

Réflexions à propos de l’incompétence du citoyen électeur.

31 Juil

Je me suis lancé dans la mise au point de mon programme d’électeur en 7 catégories. Les origines : mon intérêt pour mon pays, son avenir ; mon scepticisme face à nos hommes politiques, leurs partis ; la volonté de ne pas voter en réaction à des propositions mais en référence à des attentes.

Au fil des semaines, du temps disponible pour l’exercice, je découvre la difficulté à structurer un cahier des charges électoral. Sur de nombreux sujets, je suis incompétent. J’ai peu de références. J’ai du mal à qualifier mes attentes. Lire la suite

Un code 2D doit-il être noir et moche ou coloré et esthétique ?

28 Juil

Le blog QRdressCode partage régulièrement des applications des codes 1D, 2D. Le plus souvent, il choisit des formes d’application marquées par leur esthétisme.

Voici deux images copiées à partir d’un de ces articles consacré au collectif Stupid. Un troisième code (Instagram) est présent sur le post. Les réalisations sont belles. Leur graphisme est stimulant. Mon logiciel de flashage reconnaît sans problème les images.

Et pourtant : au moment d’utiliser ces codes, devons-nous choisir le classicisme : l’agrégation de carrés noirs et blancs ou la couleur et le design ? Lire la suite

QRCode : Faire du titre de l’affiche « le geste »

28 Juil

Pendant plusieurs années, j’ai pratiqué la vente à distance à haute dose. J’ai eu la chance de jouer avec des plans de tests conséquents. Parmi les conclusions récurrentes : l’importance du geste. Vous savez ces quelques mots qui poussent à l’action, font décrocher le prospect d’un media à l’autre. « Pour profiter de cette offre, retournez vite le coupon ci-dessous ». « Vous voulez devenir beau, grand et intelligent. C’est très simple. Retournez ce coupon. »…

Quand je vois les campagnes qui utilisent le QRCode, je suis souvent surpris. Les mots qui font le lien entre le media d’origine et le site de destination sont généralement absents. Quand ils sont présents, ils sont souvent faibles. Lire la suite

Présidentielles 2012 : mon bulletin de vote reposera sur 7 catégories de critères de choix

24 Juil

Il y a quelques semaines, j’ai vu nos hommes politiques continuer à s’entretuer. Je me suis dit qu’en prévision des présidentielles de 2012, il fallait prendre le bulletin par le bon bout. Il était nécessaire de construire son programme d’électeur.

L’objectif est simple, plutôt que de subir discours et programmes, il s’agit de clarifier mes critères de choix. J’aimerais identifier mes attentes, les hiérarchiser. Quand enfin, nos politiques commenceront à nous parler, derrière leurs langues de bois, j’essaierai d’identifier le plus proche de mon programme d’électeur. Plutôt que de subir l’offre, je veux clarifier mon besoin. Lire la suite

Recette de l’été 2011 pour vendre de l’anisette : du media, du QR Code, un site mobile optimisé

5 Juil

Il y a quelques jours, dans l’Observatoire du Code 2D, je vous parlais de la campagne plurimedia de Ricard. 4 media pigés. Des QR dans la presse. Un site optimisé pour le mobile.

Voici Pernod, le rival éternel. Les recettes sont proches : une campagne presse (je n’ai pas vu d’autres media activés), un code 2D et un site optimisé pour le mobile. Lire la suite

Présidentielles 2012, c’est quoi votre programme d’électeur ?

3 Juil

A quelques mois de l’élection présidentielle, les ténors de tout bord pérorent.

Les éléphants jouent à devenir chefs de troupeau.

Les anciens juges s’adjugent d’anciens journalistes.

Les prétendants à 2017 gagnent des parts de voix.

Les facteurs orateurs passent le relais à des ouvriers.

Etc…

Passer d’une logique d’offre à celle de besoin Lire la suite

Ces idées qui collent : Les 6 clefs de succès des légendes urbaines sont aussi celles d’une bonne conception rédaction

1 Juil

Tous les mois ou presque, Philippe Buschini de LB Associés publie une note de lecture.

Gros lecteur. Grand curieux. Beau vulgarisateur. Il partage ses découvertes. Il les éclaire de sa prose et sa culture.

Comme le tout est publié sous licence Creative Commons (BY-NC-SA), Philippe nous invite à faire suivre, partager. Ainsi, vous trouverez ci-après sa note sur le livre « Made to Stick ».

Lisez les 6 ingrédients d’une histoire qui colle bien.

Pensez à vos domaines d’exercice : blog, presse, édition, publicité… Ces 6 principes sont une bonne check list avant toute publication et surtout avant toute diffusion d’un message de relation directe au client.

Made to Stick

« Why Some Ideas Survive and Others Die »

Le point de départ de ce livre est l’étude des légendes urbaines et de leur fabuleuse capacité à marquer les gens ! Pourquoi ces histoires fonctionnent-elles si bien et pourquoi les retient-on si facilement ? De leur recherche, les frères Heath ont tiré 6 principes déterminants pour qu’une histoire « colle » :

1) LA SIMPLICITÉ. Mieux vaut un seul message excellent, que plusieurs très très bons. Pour eux, dire 3 choses dans un seul message c’est au final ne rien dire ! Il faut effeuiller une idée jusqu’à sa substantifique moelle. Un grand avocat a déclaré : « Si vous avancez dix arguments, même s’ils sont tous pertinents, les jurés les auront tous oubliés quand ils retourneront dans la salle des délibérations ». Pour être simple, il faut effeuiller une idée jusqu’à son coeur, en excluant sans relâche.

2) L’INATTENDU Pour attirer l’attention, il faut instaurer un effet de surprise et déjouer les intuitions. Il faut opérer un changement, briser un schéma et créer une surprise.

3) LE CONCRET Des exemples tangibles, faciles à comprendre par tous (et non par une minorité d’initiés).

4) LA CRÉDIBILITÉ Pour crédibiliser un message, il faut le faire porter par une personne incontestable (un médecin qui parle de santé est incontestable). Lorsqu’il n’est pas possible d’agir ainsi, il faut trouver un biais en utilisant des témoignages, des chiffres produits par des organismes incontestables, ajouter des détails, etc.

5) L’ÉMOTION Il faut susciter de la passion pour ses idées en faisant ressentir quelque chose à ses interlocuteurs.

6) UNE HISTOIRE Depuis sa tendre enfance, l’homme est programmé pour entendre de jolies histoires, pas pour lire des PowerPoint insipides ! Cela commence par les « Il était une fois… » et se poursuit par les livres, le théâtre, le cinéma, etc. Une jolie histoire permet de prévisualiser une action et de placer son interlocuteur dans un schéma mental favorable.

Un livre à mettre entre toutes les mains et un très bon complément au Tipping Point de Malcolm Gladwell la partie : comment trouver ce fameux principe d’adhérence.

ÉDITION ANGLAISE (ORIGINAL) :
Made to Stick de Chip Heath et Dan Heath
Langue : Anglais | ISBN : 9781400064281 | Éditeur : Random House

ÉDITION FRANÇAISE (TRADUCTION) :
Ces idées qui collent de Chip Heath et Dan Heath (traduction : Danielle Charron)

Langue : Français | ISBN : 2744063088 | Éditeur : Village Mondial