Archives de Tag: bhv medical

Outplacement : mon retour d’expérience.

7 jan

Fin 2009, j’ai quitté la Direction Générale des Éditions ATLAS. La séparation d’avec mon entreprise de 13 ans s’est passée entre adultes consentants. Ses responsables ont fait preuve d’équité.

Au titre des conditions de départ, j’ai bénéficié d’un accompagnement en transition de carrière, un outplacement.

Via Astremis, je viens de reprendre le BHV Médical (dont le nouveau nom est ProMedis). Je commence une nouvelle étape de vie professionnelle.

Nous sommes environ un an après le début de mon outplacement. Je souhaite partager cette expérience, vous dire ce que sont pour moi les valeurs ajoutées d’un tel service et de manière déterminée les recommander.

Au moment de publier ce post, j’ai conscience de mon statut de privilégié. J’étais cadre dirigeant. J’étais en situation de construire avec mon ancienne entreprise mes conditions de départ.
Toutefois, ce type de service tend à se généraliser. Il est offert à de nombreuses catégories de salariés. Il peut même être apporté dans le cadre de l’accompagnement Pôle Emploi. Il est donc intéressant de dire ce que sont ces avantages et comment on peut en tirer parti au mieux pour construire sereinement sa suite de parcours professionnel. Témoignage.

Une condition préalable : choisir son partenaire

J’ai choisi mon partenaire. J’ai eu la chance de pouvoir comparer plusieurs sociétés prestataires : Altedia, Groupe 3C, Leroy Consultants (groupe BPI). C’est cette entité que j’ai sélectionnée.

Les méthodologies et les services sont proches. Ce qui fait la différence ce sont les hommes qui animent les entités, ceux qui nous aiguillonnent.

J’avais donc posé une condition : rencontrer mon futur consultant. Je voulais choisir une société, une méthodologie et surtout un partenaire humain. J’attendais de cette personne qu’elle m’apporte son expertise mais surtout que sa psychologie soit à même d’aller au choc constructif avec la mienne. Chez Leroy Consultants, j’ai donc collaboré avec Francis Girard. Le partenariat a produit les effets escomptés : constructifs, stimulants.

Si vous passez par une telle phase, demandez à choisir votre consultant. Suivant votre profil, osez le partenaire à même de vous stimuler pour vous faire découvrir de nouveaux horizons personnels et professionnels.

4 valeurs ajoutées de l’outplacer pour faciliter votre recherche

Le business model de ces sociétés repose sur la durée la plus courte de présence de votre part dans leurs effectifs. Bien souvent, elles facturent un forfait. Moins vous restez, moins vous consommez, en particulier du temps homme, plus elles margent.

Elles déploient donc des valeurs ajoutées, des services pour vous faire sortir le plus vite possible.

Jouez le jeu : consommez tout ce qu’il vous faut pour séjourner juste le temps nécessaire à la réalisation d’une étape suivante à même de vous rendre heureux.

Après ce passage, j’identifie 4 valeurs ajoutées principales.

Valeur ajoutée 1 : le métier de l’outplacer, son quotidien, est notre exception

Avant cet épisode, je n’avais jamais connu Pôle Emploi, sauf mon premier poste, je n’avais jamais cherché de travail. Je ne disposais donc d’aucune expérience, encore moins d’expertise en cette matière.

Ce sujet, exceptionnel pour nous, est le quotidien du coach.

Souvent les consultants ont une longue expérience en la matière. Toujours, ils ont mis au point des outils pour aider leurs clients à passer au plus vite à l’étape suivante.

La collaboration est donc intrinsèquement vertueuse. Vous êtes engagé avec un tiers qui détient un savoir-faire sans équivalent avec le vôtre.

Son métier est notre exception. J’ai donc décidé de tirer parti avec confiance, j’ai accepté l’expertise et les figures imposées qui vont avec.

En début d’accompagnement, j’ai fait mes devoirs : administration de questionnaires tiers, « parcours de réflexion pour agir ». Pendant environ 3 semaines, j’ai rédigé un document de référence. Son objectif était de faire le point sur mon parcours, mes réalisations, mes aspirations pour finalement dégager un scénario d’avenir et une façon de le communiquer.

Je suis devenu le produit à vendre pour lequel j’établissais un SWOT, une stratégie de lancement, un plan de communication.

Dans cette phase de définition de l’offre, la valeur ajoutée de l’outplacer est pleinement perceptible.

Ensuite, et seulement à partir du moment où l’objectif était clair, je suis parti en prospection. À compter de ce moment, je suis passé en mode « business development ». L’outplacer m’a alors aidé en fournissant quelques sessions d’entraînement à la présentation et surtout en me servant de miroir à quelques moments clefs de ma démarche. Dans cette phase, le consultant est un tiers spécialisé avec lequel vous pouvez dialoguer pleinement. Je n’avais pas d’autre interlocuteur avec qui pratiquer ce type d’échange.

Valeur ajoutée 2 : des modules d’accompagnement, des services associés vous aident dans votre démarche de prospection

Les supports au diagnostic évoqués ci-dessus, des modules de formation individuels et/ou collectifs (communication, préparation à l’entretien et/ou à la prise de parole en public, pratique du réseau…) font partie de l’offre de services des sociétés spécialisés dans l’accompagnement des salariés en transition. Ces formations sont autant de moments supports à la réalisation de votre nouvel objectif de vie. Là aussi, identifiez le catalogue des formations et sessions proposées, partagez avec votre consultant sur celles à valeur ajoutée pour vous et profitez.

Ayant choisi de me concentrer à 100% sur la reprise d’entreprise, j’ai finalement assez peu consommé les modules standards destinés recherche d’emploi. Par contre, j’ai profité pleinement d’un service apporté par Leroy Consultants : un club de repreneurs. Animé par Alain Bloch et Marie-Hélène Boyer-Duberga, ce groupe fédère un ensemble de personnes en recherche d’entreprise à reprendre. Ceux qui le souhaitent ont accès à la formation d’HEC Entrepreneurs. Tous se retrouvent une fois par mois pour échanger autour des meilleures pratiques en matière de reprise d’entreprise. De tels services sont les clefs de succès d’un projet de transition.

En toutes ces occasions, vous rencontrez d’autres personnes dans la même situation que vous. Vous partagez sur vos réalités et vos façons de traverser au mieux la période de transition. Vous n’êtes pas seuls.

Valeur ajoutée 3 : la documentation est une fenêtre sur vos secteurs et entreprises cibles

Parmi leurs services, les sociétés importantes d’outplacement apportent l’accès à une documentation professionnelle. Animé par des documentalistes professionnelles, ce service vous met à disposition des ressources documentaires clefs : études de marchés, bases de données entreprises et personnes, presse professionnelle…

Au moment de s’aventurer vers de nouveaux horizons, le balisage de l’itinéraire futur aide à la prise de décisions.

Valeur ajoutée 4 : les infrastructures de l’outplacer peuvent être votre nouveau bureau

Mon domicile est inadapté à une pratique professionnelle. Mes 3 enfants sont plein de vie et encore heureux de me voir. Il en est de même pour mon épouse. Dans les premiers temps, j’ai essayé le bureau à domicile. Mon rythme, mon besoin de silence, souvent d’isolement pour réfléchir ou téléphoner n’allait pas avec les mouvements familiaux.

J’ai donc trouvé les box mis à disposition des outplacés, la salle de documentation adaptés à mon besoin.

Pendant notre période de recherche, nous avons enchaîné 8 à 10 rendez-vous par semaine. Entre deux rencontres, j’utilisais donc les infrastructures de Leroy Consultants comme une base arrière. Sur place, je disposais des ressources nécessaires à un travail de bureau : poste de travail, téléphone, connexion internet, documentation.

Être sans emploi est un métier à plein temps

Pendant toute ma période de recherche, j’ai considéré que mon travail était de me créer le métier suivant. Dans un tel contexte, je partais le matin et rentrais le soir comme à l’accoutumée. Je déployais la même énergie à mon service qu’à celui de mes employeurs précédents.

Une fois l’objectif clair, reprendre une entreprise et exploiter mes savoir-faire en relation directe au client, mon métier consistait à identifier, négocier, reprendre la société cible.

Mon partenaire outplacer n’a jamais pris la plume, le téléphone… pour moi. Il n’a jamais cherché à ma place. Il était seulement mon conseil. Sa fonction a été de m’aider à progresser à travers les étapes de mon itinéraire personnel. Pour vivre une période inédite, j’ai été appuyé par un expert. Je le remercie de son soutien. J’invite toute personne qui vit une telle phase à chercher la manière de profiter d’un tel support.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.