Groupon achète CityDeal : l’éloge du retard, de la copie, des serial entrepreneurs, des américains et du multicanal

22 mai

Ce mardi 17 Mai 2010, Groupon, start-up américaine à succès (création 11/2008, CA prévisionnel 2010 > à 150 M$) vient d’acquérir l’européen CityDeal. Groupon venait de lever 135 M$ sur une base de valorisation à 1.35 milliard de $. CityDeal, créé en novembre 2009, avait de son côté un cumul de levée à environ 4 M€, 16 pays de présence, 80 villes et environ 600 employés. Cette société clone avec réussite le concept US en Europe. Le principe est celui d’une bonne affaire par jour réservée à un nombre limité et conditionnel d’internautes. L’offre est à valoir en général en magasin et à un niveau local. Pour ceux, qui ne connaissent pas concept et société, ils sont présentés en fin de cet article.

Les frères Samwer, à l'origine de CityDeal.

Cette acquisition nourrit quatre de mes vielles convictions et une plus récente.

Conviction 1 : Profitons de notre retard

La France est un petit pays : taille, population. Notre langue a peu de présence internationale. La technologie est moindre qu’aux US, en Europe du Nord, en Allemagne, dans certains pays d’Asie…

Nous sommes en retard. Profitons pour nous ouvrir systématiquement à ces marchés. Organisons nos veilles. Détectons les potentiels à concept.

Conviction 2 : Curiosité et copie intelligente sont de vilaines qualités

Pour repérer de nouvelles offres, il faut être curieux. Pour les adapter à nos marchés, il faut copier intelligemment. Localiser plutôt que traduire. Adapter plutôt que répliquer. Il faut intégrer les variables locales essentielles au fonctionnement du concept d’origine, sans le complexifier. A ce jeu, les frères Samwer, à l’origine de CityDeal et plus généralement les allemands font preuve d’un pragmatisme hors normes.

Pourquoi ? Leur ouverture aux US est plus grande que la nôtre. Leur pragmatisme et leur sens de l’efficacité aboutissent à des réplications rapides, d’envergure où la localisation est limitée au minimum nécessaire.

Conviction 3 : Les serial entrepreneurs sont une réalité

Oliver, Marc et Alexander Samwer ont créé et vendu une société de sonneries mobiles (Jamba – Vente 270 M€), le clone de eBay (Alando – Vente 43 M$ à EBay), le clone de FaceBook (StudiVZ – Vente 85 M€ au groupe allemand, Holzbrinck) et maintenant celui de Groupon !

Pas besoin de longue démonstration. Les faits parlent. Certains hommes sont exceptionnels. Ils se font une spécialité de certains moments de vie de l’entreprise : la création, la gestion, le retournement. Ce sont des entrepreneurs en série.

Conviction 4 : A la fin les américains ont souvent raison

Partis avant nous, les entreprises US disposent d’un système de financement puissant, d’un marché natif immense et technophile. Ils peuvent rapidement expérimenter et régler des concepts novateurs. Lorsqu’ils décident de traverser l’Atlantique, ils sont difficiles à contrer. Alors comment faire face à ces compétiteurs ?

Jouer la carte de la vente à une société US : Sur les marchés de l’immatériel, les frontières sont vite franchies. CityDeal complète parfaitement l’offre de Groupon (voir interview de son CEO Andrew Mason). A terme les marques changeront. Les équipes vont fusionner. Les pays vont s’ajouter. Mais attention, pour 8 acteurs partis sur ce marché en Allemagne. Seul un a vendu. 4 sont déjà morts. Le jeu est à grand risque.

Choisir des marchés protégés : Des spécificités locales (produits), un environnement légal contraignant, fragmenté et incompréhensible pour un américain sont des remparts. Pour quelques années ou décennies, certains segments échappent à la globalisation.

Parier sur les produits physiques : Traiter des flux, des expéditions pose encore quelques obstacles à la globalisation. Hors Amazon, peu d’acteurs du e-commerce américain sont aujourd’hui en Europe. Le constat n’est pas le même pour l’immatériel : la technologie, les services ou les media.

Conclusion 5 : Outils et media multicanal sont aisément à disposition. Profitons !

Derrière cette histoire de valorisation record d’une start-up, de vente d’entreprises pour plusieurs dizaines de millions après moins de 12 mois de vie, se cache une belle nouvelle pour les acteurs de l’e-commerce et du retail. Groupon, CityDeal sont des media additionnels pour exposer les marques, créer des offres de recrutement et conquérir de nouveaux clients. De nombreux moyens sont aujourd’hui à disposition des opérateurs de site marchand, d’activité de VAD ou de magasin pour acquérir de manière attractive de nouveaux consommateurs.

A lire également sur ce site pour découvrir Groupon / CityDeal :

A lire sur d’autres sites

Share

2 Réponses à “Groupon achète CityDeal : l’éloge du retard, de la copie, des serial entrepreneurs, des américains et du multicanal”

Rétroliens/Pings

  1. Groupon flirte avec limites de la publicité mensongère et c’est dommage ! « Coubray.com : Autour de la relation directe au client et parfois ailleurs… - 10/09/2010

    [...] Groupon achète CityDeal : l’éloge du retard, de la copie, des serial entrepreneurs, des amé… [...]

  2. Groupon – City Deal a privilégié sa croissance au bon traitement de tous ses clients. C’est grave docteur ? « Coubray.com : Autour de la relation directe au client et parfois ailleurs… - 28/05/2010

    [...] City Deal est un des plus beaux exemples d’une expression du phénomène start-up : « J’exécute le plus vite possible un business model nouveau et original. Je créée le plus vite possible le maximum de valeur. Je la « réalise » dès que possible ». CityDeal est maintenant la propriété de Groupon. Les 6 pays, les 80 villes, le million d’actifs ont vite trouvé preneur et pour une belle valeur. Les raccourcis, mais surtout une remarquable exécution ont payé (voir mon dernier post sur ce sujet : Groupon achète CityDeal : l’éloge du retard, de la copie, des serial entrepreneurs, des amé…). [...]

Laissez un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.