Le e-book s’imposera comme un outil de lecture incontournable, 5 indices du lundi matin…

30 nov

Je suis plusieurs sites consacrés au livre électronique. Au-delà de ma conviction personnelle, tous les jours je vois des indices qui me convainquent de l’inexorable montée en puissance du e-book. Ce lundi matin, en 10 minutes de consultation de mes flux RSS, voici 5 indices.

L’ergonomie du e-book dépassera celle du livre

De nombreuses fonctionnalités sont en cours de développement pour faciliter l’accès aux informations, la lecture des textes et images.

Le e-book permet la consultation d’un texte à l’ancienne. Il va plus loin grâce à la mise à jour, les hyperliens, l’intégration de contenus dynamiques (embarquant des liens, du multimédia).

Les interfaces homme machine aboutiront à une consultation plus efficace du contenu. Pour exemple, une vidéo présentant le lecteur de BD de la société Mozzo (information repérée sur le site eBouquin). Ce lecteur utilise l’accéléromètre de l’iPhone et permet donc une navigation dans la planche en fonction des mouvements de l’utilisateur.

Le cabinet Forrester s’excite

Forrester est une société d’études US. Ils vendent des synthèses, analyses, chiffres sur les marchés du high-tech. Leurs prédictions ont souvent été fausses quant à la date de réalisation. Toutefois, leurs annonces sur les mouvements en cours et les mutations à venir se sont généralement révélées fondées.

Depuis quelques mois, Forrester met en évidence l’inéluctable percée et réussite du eBook. Cette fois-ci, leur annonce est concentrée sur le marché du scolaire dont ils pensent que ce sera le premier marché pour le eBook d’ici à 5 ans (repéré via TeleRead).

Le livre électronique s’offre en un clic

eBouquin rapporte l’initiative d’AveComics qui permet d’offrir en un clic un eBook (voir capture écran infra).

Le livre électronique bénéficie de la possibilité d’être offert. Je sais que mon destinataire est équipé d’un lecteur. Je peux acheter un livre et lui faire parvenir en quelques clics un lien vers un site de téléchargement. Je peux me réveiller à la dernière minute. Je peux faire découvrir des ouvrages rapidement à mes amis. Je n’ai pas à payer de frais de port…

Aux US, les ventes d’eBook Amazon s’envolent : 48 eBook vendus pour 100 livres physiques

Ci-après la copie d’une citation de responsable Amazon : « "For every 100 books we sell in physical, we sell 48 Kindle books," said Cinthia Portugal, a spokeswoman for Amazon.com. "This is up from 35 books for every 100 in May. Our customers tell us they read more with Kindle because they never have to worry about running out of books." (source : Post-Gazette)

Ces chiffres semblent incroyables. J’en arrive à douter de l’existence d’une coquille. Dans tous les cas, ils corroborent les tendances affirmées au fur et à mesure des semaines par les fils d’information.

Les lecteurs subventionnés par l’abonnement arrivent

EBouquin encore rapporte des offres US d’abonnement couplé presse et reader (voir ici). On se rappelle de l’initiative française des Echos. L’abonnement à la presse devrait petit à petit être vendu en offre couplée : eReader + abonnement au contenu.

Dans le cas des livres, la même mécanique est envisageable. On doit se souvenir des modèles à la France Loisirs. « Engagez-vous à acheter n livres et je vous ferai bénéficier d’avantages… ». Engagez-vous pour n mois de lecture et je vous dote d’un lecteur. Engagez-vous pour n ouvrages dans les 24 prochains mois et je vous dote d’un lecteur.

Les opérateurs de télécom sont les experts de ces techniques de vente. Ils disposent de points de vente. Ils ont également des réseaux pour acheminer les flux. Ils seront donc les concurrents ou alliés des distributeurs de livres / contenus.

A quand une offre de ce type proposée en direct par Amazon ?

About these ads

2 Réponses à “Le e-book s’imposera comme un outil de lecture incontournable, 5 indices du lundi matin…”

  1. JF Moruzzi 04/12/2009 à 10:46 #

    Effectivement sidérant, le chiffre avancé par Amazon… Assez loin de ce que j’avais en tête. Mais je partage depuis longtemps la conclusion du post sur l’avenir de la relation Amazon/éditeurs…

    • Antoine COUBRAY 04/12/2009 à 13:05 #

      Fragmentation de la lecture, fragmentation de la vente, relation directe aux lecteurs, modularité du contenu…
      Interactivité, hyperliens, mise à jour…
      Subvention des e-readers, abonnements…
      Un mouvement de fond et d’ampleur s’annonce. Les professionnels de l’édition vivent une époque stimulante !

Laissez un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.